Protection incendie : le point sur les trappes coupe-feu

trappes-coupe-feu

BOOSTEZ VOTRE VISIBILITÉ !

Vous souhaitez communiquer sur notre support et améliorer votre référencement naturel ? 

Les EPI sont aujourd’hui soumis à un certain nombre d’obligations en matière de sécurité incendie. Pour assurer la mise aux normes des immeubles, il faut se munir d’un certain nombre de dispositifs de protection incendie passive : zoom sur les trappes coupe-feu.

Comment fonctionne une trappe coupe-feu ?

En matière de protection incendie, la trappe coupe-feu est un dispositif qui permet à la fois de créer une ouverture au sein du bâtiment lorsqu’un incendie se déclare et de confiner les flammes et les fumées toxiques dans un espace restreint. Il en existe deux types : verticales qui s’installent aux murs et horizontales, placées sur les plafonds.

Parfois appelées trappes de désenfumage, les trappes coupe-feu ont donc une double utilisation. Elles permettent l’échappement des fumées toxiques qui se dégagent lors d’un incendie, ce qui offre d’évacuer le bâtiment sereinement et en toute sécurité. De plus, en aménageant une ou plusieurs ouvertures supplémentaires, elles permettent aux secours de disposer d’une autre entrée pour intervenir au sein de l’immeuble.

Les dispositifs de trappes coupe-feu peuvent par ailleurs se refermer, ce qui permet de confiner l’incendie dans des espaces étanches et spécifiques. C’est une technique centrale dans la protection incendie : pour obtenir des résultats, il est essentiel que les trappes coupe-feu disposent de deux dispositifs de blocage (câble et mousqueton sur les meilleurs modèles).

Les trappes coupe-feu sont conçues en vue d’être résistantes aux flammes, il existe une norme de résistance d’une heure à deux heures. Il existe des trappes EI30 (résistantes de 30 minutes), EI60 ou EI120.

Est-il obligatoire d’installer des trappes coupe-feu ?

Il est fait obligation aux établissements recevant du public de se mettre à jour concernant leur processus et leurs méthodes de protection incendie. Il existe des techniques de protection incendie passive et active, les trappes coupe-feu appartenant à la première catégorie.

Les EPI se doivent de mettre en place des plans d’évacuation viables et actualisés et de doter le bâtiment de dispositifs propres à répondre à trois exigences :

  • Permettre une bonne évacuation des espaces.
  • Permettre aux secours d’intervenir dans les meilleures conditions.
  • Éviter la propagation des flammes et des fumées nocives.

Les trappes coupe-feu peuvent être utilisées pour ces trois raisons, certains modèles offrent un système de verrou qui permet de confiner les fumées et les flammes dans un espace étanche, facilitant considérablement le travail des secours et l’évacuation des locaux.

Les EPI sont également contraints de former et de sensibiliser leur personnel à l’adoption de comportements sécuritaires : exercices d’évacuation ou encore gestes préventifs.

Comment faire installer ses trappes coupe-feu ?

L’installation des trappes coupe-feu peut se faire dès la construction du bâtiment ou a posteriori à l’occasion de travaux de rénovation ou de mise aux normes. Dans ce contexte, et pour faire installer ces dispositifs, il faut savoir comment choisir ses articles. Les trappes coupe-feu doivent répondre aux normes européennes de résistance incendie : EI30, EI60 et EI120. Verticales ou horizontales, elles doivent également proposer deux dispositifs de fermeture et être composées de deux cadres (un fixe et un ouvrant).

Il est important d’acheter ses dispositifs auprès d’un spécialiste coupe-feu capable de proposer la vente à distance et la livraison de ses produits. Contactez 2F pour plus d’informations sur ses trappes coupe-feu, leur installation et leur fonctionnement en cliquant sur le lien suivant : https://www.2fprotection.fr/trappes-coupe-feu/.